09 Apr. Dossiers - Education : Echange sur les futurs rythmes scolaires

Echange autour de la refonte de l’école et des rythmes scolaires

Dans le cadre de l’application du décret relatif à l’organisation du temps scolaire, la Fal44 s’est saisi de ce débat et souhaite recueillir les avis des associations et Amicales de son réseau sur ces questions.
Ainsi sur l’ensemble du département, les associations vont faire remonter à la FAL44 par le
biais des réunions de secteurs et d’ici mars 2013, des réflexions, des souhaits et des questionnements
sur ce sujet.
Le bureau et la direction de la Fédération les regrouperont dans un texte rédigé dans un esprit laïque et
républicain, afin de l’envoyer à la Ligue de l’Enseignement Nationale et de peser sur l’application de la loi.
Il reste en effet de nombreuses zones d’incertitudes sur la mise en oeuvre du décret.

Lors de ces échanges plusieurs choses sont ressorties :

Les principes :
· L’enfant doit être à l’épicentre de la réforme ;
· Etat laïque = gratuité éducative
· L’espace libéré ne doit pas devenir un espace marchand
· Le samedi matin a un intérêt social pour les associations, les parents d’élèves et l’équipe
  enseignante car il permet de mettre en place des temps de concertation informels entre ces
  différents acteurs.
· S’il y a rallongement de la pause méridienne, ça doit être une période véritablement éducative.
· Il faut être vigilant à l’inégalité des moyens selon les communes quelles soient en milieu rural ou
  urbain.
· Ce n’est pas aux amicales de faire le tampon entre la collectivité et l’école pour que cela
  fonctionne.
· Il faut être vigilant au risque que les activités périscolaire ne deviennent pas de la garderie.
· Avoir un personnel encadrant de qualité et former.

Le questionnement :
· Quel est le rôle des parents d’élèves dans cette réforme ?
· Comment peuvent-ils prendre part à la réflexion ? Cette question a trouvé sa réponse lors des
  échanges, les personnes présentes ont avancé qu’il fallait que les parents d’élèves soient force
  de propositions lors des conseils d’école.
· Est-ce que les activités périscolaires seront payantes ? Est-ce qu’il y aura gratuité des activités
  périscolaires ?
· Où seront mises en place les activités périscolaires ? est-ce quelles seront hébergées par les
  écoles ?
· Quelle formation pour les équipes d’encadrement ?
· Quelle est le positionnement de la ligue sur la possibilité que les enseignants puissent encadrer le
  temps périscolaire ?                                                                                                                  
Les Craintes :
· Des amicales, qui redoutent que, à terme, les activités d’animation ne soient assumées par des
  structures municipales, en lieu et place des animateurs associatifs
· En cas d’activité ‘méridienne’, quid des enfants qui ne mangent pas à la cantine.
· Difficultés de trouver des animateurs durant la pause méridienne [exclusion de fait des non professionnels,
  hormis dans le cas de Lire et faire lire (retraités)]

Quelques constats :
· On constate une grande disparité et d’avancement de la réflexion et de la perception du projet de
   refondation de l’école dans les différentes communes représentées…
· Rares sont celles qui ont déjà, au jour de la réunion, choisi définitivement soit la rentrée 2013 ou
  2014.
· Pour Rezé et Château-Thébaud la réforme s’appliquera pour 2013.
· Selon toutes probabilités, Vertou Vallée de Clisson, Mouzillon la réforme s’appliquera pour 2014.
· Incertitude pour les autres
· Quelques communes opteraient volontiers pour le samedi matin, si cela était possible…


26 Jun. Dossiers - Education : Education

 

L'éducation pour tous, à tous les âges de la Vie : un défi pour vivre ensemble !


Aujourd'hui comme hier l'ALCH :

En lien avec notre Fédération Départementale, et la Ligue de l'Enseignement, nous avons l'ambition de contribuer à l'émancipation sociale et intellectuelle, et à la formation civique dans le cadre de l'éducation permanente. Notre action s'articule autour des valeurs de justice sociale, de démocratie, de paix et de liberté indispensables au « vivre ensemble ».

n

La Ligue de l'Enseignement, mouvement d'éducation populaire, milite pour une république démocratique, laïque et sociale par l'éducation, la culture, la solidarité et l'engagement civique. La laïcité, valeur de civilisation et principe de droit figurant dans notre constitution, implique une lutte constante contre les injustices et pour la dignité de chaque individu.

Mais quel est concrètement le champ d'intervention de la Ligue ?

 

 

« L'école que nous voulons » un appel à s'unir pour débattre et pour agir.
Ce appel lancé le 17 octobre 2000 demeure pleinement d'actualité. Il formalise le cadre pour s'unir, pour débattre et pour agir. Lire l'appel.

Pour en savoir plus sur l'école que nous voulons : L'école que nous voulons (format pdf).

 

 

La FCPE partenaire de La Ligue 
La Fédération des Conseils de Parents d'Elèves est un acteur important de l'école.
Le 26 octobre 1951 naît au sein de l’amicale une association de parents d’élèves. La Ligue de l’enseignement et le Syndicat National des Instituteurs ont créé en 1947 ce qui sera la FCPE.

L’accord de partenariat signé avec la FCPE le 12 décembre 1998 est en ce sens fidèle à notre histoire commune.

Consulter le site de la FCPE    

« L'ignorance et l'indifférence doivent être mises au premier rang de nos malheurs. »
Jean Macé fondateur de la Ligue